top of page

Rencontre avec Sophie Boisbouvier : Une carrière dédiée à la radiothérapie et à la recherche

Débuts prometteurs en radiothérapie


Sophie Boisbouvier, manipulatrice en électroradiologie médicale depuis 15 ans, a fait ses débuts dans le domaine de la radiothérapie. Diplômée de l'IFMEM de Lyon Esquirol, elle a rapidement été embauchée au Centre Léon Bérard, où elle a travaillé dans différentes salles de traitement avant de se spécialiser dans le scanner dosimétrique. C'est là qu'elle a développé un intérêt particulier pour le positionnement du patient et les systèmes d'immobilisation, ce qui l'a conduite à s'intéresser à la démarche d'évaluation et de recherche.


Un amour inconditionnel pour la radiothérapie


Sophie a toujours été attirée par la radiothérapie, bien que la médecine nucléaire l'ait également intéressée. Après 15 ans d'expérience en radiothérapie, elle ne se voit pas changer de domaine. Elle a d'ailleurs approfondi son intérêt pour la radiothérapie et la recherche en menant sa première étude en 2013/2014. Suite à ce travail, elle a ressenti le besoin de continuer à améliorer et à innover dans le soin.


Un parcours de recherche impressionnant


En 2017, elle a suivi un DU de recherche clinique qui lui a permis d'apprendre à écrire un protocole de recherche. Elle a ensuite obtenu le financement pour deux projets de recherche en 2019 grâce à la campagne de PHRIP et a réitéré en 2020 en accompagnant une collègue. Cette même année, elle a eu l'opportunité de travailler sur un système innovant pour positionner les patients pour de la radiothérapie, ce qui lui a permis d'obtenir un temps dédié pour faire de la recherche. Aujourd'hui, elle travaille à temps plein et a complété son cursus de formation l'année dernière par un Master en recherche et innovation.


Engagement associatif et promotion de la profession


En parallèle de son activité professionnelle, Sophie est engagée au niveau associatif depuis quelques années au sein de l'AFFPE, d'abord au niveau régional, puis au sein de la commission radiothérapie. C'est dans ce cadre qu'elle a proposé de prendre la suite du travail fait par Philippe Le Tallec au sein du CNPMEM. Au sein du CNP, elle travaille sur la promotion et la communication autour de son métier et contribue à l'évolution de la profession et à la reconnaissance des compétences des manipulateurs en électroradiologie médicale.



Passions et loisirs


Sophie a plusieurs loisirs, bien qu'elle ait peu de temps pour les pratiquer. Elle aime jardiner, a un potager et un joli verger, et adore cuisiner. Elle est très gourmande. Mais la passion qui lui manque le plus est la couture. Elle a toujours aimé fabriquer ses propres vêtements, un loisir qui occupe ses doigts et son esprit et qui requiert autant de précision que son métier.


Un conseil pour l'avenir de la profession


En ce qui concerne l'avenir de la profession, Sophie pense que la force des manipulateurs en électroradiologie médicale réside dans leur faible effectif, ce qui facilite la communication, les réunions et les accords. Elle encourage ses collègues à saisir cette opportunité et à s'engager pour leur profession, leur futur et leurs futurs collègues.

Sophie Boisbouvier est une professionnelle dévouée à la radiothérapie et à la recherche. Elle est engagée dans l'amélioration et l'innovation des soins et dans la promotion de son métier.


Restez connectés avec le CNP pour découvrir davantage de témoignages inspirants et d'informations sur notre profession !


67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page