top of page

Parcoursup Manip : Une offre de formation remarquable !

Alors que la 2ème phase « Je m’inscris et je formule mes vœux » de Parcoursup s’achève, il est remarquable de constater l'ampleur de l'offre de formation proposée cette année pour notre profession. En effet, cette année marque l'inauguration de 10 nouveaux centres de formation (Quimper, Echirolles, Rennes, Lyon 8ème, Evreux, Charleville-Mézières, Beauvais, Colmar, Montauban et Bordeaux), portant le total à 58 centres actifs. De plus, l'IFMEM de Picpus de Paris a obtenu une autorisation pour 35 places supplémentaires. Au total, ce sont 22 DE et 36 DTS qui proposent 1993 places de formation en première année, prêtes à accueillir les étudiants en septembre 2024.





La majorité de ces centres sont publics, au nombre de 43, tandis que 13 établissements sont privés sous contrat, et cette année voit l'émergence de deux établissements privés hors contrat. Cinq écoles proposent exclusivement de l’apprentissage dès la première année, dont les deux privés hors contrat.


Cela se traduit par une augmentation de 308 places, soit une augmentation de 15% par rapport à 2023, année qui avait déjà enregistré une hausse de 24% par rapport à 2021, grâce à l'ouverture de quatre nouvelles écoles (Guyane, Nîmes, Toulon et Anglet) et aux augmentations du nombre de places offertes dans de nombreux centres de formation.


Nous saluons les efforts déployés pour répondre au manque de professionnels dans nos services. Toutefois, notre préoccupation demeure : que la qualité demeure primordiale malgré l'augmentation capacitaire. Nous tenons à souligner l'importance pour tous les établissements de contractualiser avec une université proposant une composante santé, conformément aux standards requis.


En attendant, il est certain que l’ensemble des services vont être mis à contribution pour accueillir tous ces étudiants en stage avec un niveau d’encadrement suffisant pour assurer une solide formation pratique. Le CNPMEM restera vigilant quant au respect de la réglementation encadrant la formation initiale de notre profession, afin qu’elle n’en soit pas dévalorisée.


Séverine Moynat

Présidente CNP MEM


84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page